balle anti stress

L’un des exercices pratiques pour avoir un objet à manipuler en vue se déstresser est de faire une balle anti-stress soi-même. Très simples à fabriquer avec des matériaux facilement accessibles, les balles anti-stress sont des jouets malléables. Quoi qu’il en soit, la fabrication d’un ballon anti-stress est une procédure à plusieurs niveaux les uns aussi importants que les autres. Alors, comment précisément fabriquer une balle anti-stress soi-même ? Focus !

Choisir les matériaux nécessaires pour faire une balle anti-stress efficace

Ici, trois ballons sont nécessaires pour une fabrication efficace. De forme et de taille identiques, les trois ballons doivent être dégonflés. Les ballons à eau sont reconnus trop fins pour être utilisés dans une expérience pareille. Dans tous les cas, certaines matières optionnelles sont à utiliser pour remplir la balle. Il s’agira entre autres de :

  • la farine,
  • le bicarbonate de soude,
  • les grains de riz secs,
  • des haricots secs,
  • des pois cassés secs,
  • mélange de riz sec et de la farine.

À cette liste s’ajoutent d’autres éléments. Dans la pratique, ces matières sont utilisées en fonction du type de ballon que vous avez. Dès lors, il existe des ballons anti-stress fermes, des ballons anti-stress trop souples et des ballons anti-stress ni trop fermes ni trop souples.

fabriquer-balle-anti-stress

Remplir ou gonfler la balle

Remplir ou gonfler la balle dépend de la matière qui sera utilisée au cours du processus. Pour les balles anti-stress fermes, utilisez de la fécule du maïs, de la farine et bien d’autres. En ce qui concerne la balle trop souple, recourez au sable fin vendu dans les magasins de bricolage, aux grains de riz sec… En outre, le mélange d’une petite quantité de grains de riz secs et la farine permet de remplir des balles anti-stress ni trop souples ni trop fermes.

Pour ce qui est du gonflement du ballon anti-stress, soufflez légèrement jusqu’à ce qu’il ait la forme escomptée. Pour le remplissage à l’aide des matières précitées, un entonnoir est nécessaire pour faire entrer les matières dans le ballon.

Laisser échapper la quantité d’air débordante et nouer le bout de la balle

Lorsque l’on finit de remplir ou gonfler la balle, il faudra la nouer. Avant de faire ce nœud, vous devez laisser d’abord s’échapper une quantité d’air pour équilibrer le ballon. La meilleure façon, de laisser échapper cet air excédent est de pincer l’embout et de séparer légèrement à l’aide du pouce et un autre doigt. Si par erreur, l’ouverture est trop large, le contenu du ballon pourrait sortir sous pression et salir les lieux ou la personne qui manipule.

Couper le bout excédent du caoutchouc

Après avoir fait le nœud, il est d’usage de trouver une paire de ciseaux bien aiguisés pour couper l’excédent du caoutchouc. L’excédent de caoutchouc à couper est, bien entendu, la partie pendante de l’embout. Laquelle ne doit pas être coupée trop près du nœud, au risque de voir le ballon se défaire entièrement. Après quoi, il faut envelopper le ballon dans les deux autres afin de le rendre plus résistant. Ensuite, faites un nœud puis coupez l’excédent du caoutchouc. Même méthode avec le troisième ballon et ce sera donc la fin du processus.

Voilà succinctement susmentionné comment procéder pour faire une balle anti-stress soi-même. À vous de commencer votre expérience.

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée.